Catmouse James : l’étoile montante de l’illustration et de l’animation

 

catmouse

Catmouse James, de son vrai nom Dinah RAJEMISON, est une jeune femme de 24 ans passionnée de dessin depuis sa tendre enfance. Depuis toute petite, elle adore mettre sur papier les choses qu’elle apprécie dans la vie.

Graphiste illustratrice depuis deux ans après avoir terminé des études en marketing et stratégie, Catmouse est un fan inconditionnel de GoroFujita, de HeriShinato et, des illustratices pleines d’humour.

Malgré les diificultés auxquelles les dessinateurs font face à Madagascar, la jeune passionnée fait de sa passion sa priorité. Et bien plus qu’une passion, elle a décidé d’en faire son gagne-pain puisqu’ « il faut bien gagner sa vie ».

Dernièrement, elle s’est engagée dans un projet plus que fascinant. En effet, elle a eu le privilège d’associer son nom à un livre pour enfants « Il était une fois… 3 contes traditionnels malagasy / Indray andro hono… anganon’ny fahazazako », le premier qu’elle a illustré.

 

il-etait-une-fois catmous james

 

En effet, elle a collaboré avec trois mamans malgaches résidant en France, fondatrices de l’Association Mikolo. Cette dernière est née des rencontres de ces trois mères dans des goupes d’éveil à la langue malagasy pour les enfants malagasy ou métisses, en Ile-de-France. Carole Andriamadison, Stéphanie Rabesahala et Kiady Rajery, fortement éngagées dans la transmission de la langue et la culture malagasy, prennent conscience du manque de livres jeunesse en version bilingue. Avec l’aide de Catmouse James (Dinah Rajemison), un recueil des 3 « angano » les plus populaires de la littérature orale malagasy (Tsingory, Ranoro, Ifarakely et Ikotobekibo) est né.

Par ailleurs, les bénéfices des 200 premiers exemplaires seront reversés à des associations aidant des enfants défavorisés au niveau de la scolarisation à Madagascar. Entre autres, l’Akany Iarivosoa, qui permet à un millier d’enfants pauvres du quartier d’Anosibe d’aller à l’école à mi-temps, pourra bénéficier de ce don afin d’enrichir sa bibliothèque. Acheter un beau cadeau tout en faisant une bonne action, quoi demander de plus. « Angano ! Angano ! Arira ! Arira ! Izaho mitantara, ianareo mihaino ! »

Quoiqu’il en soit, la dessinatrice malgache a plein de projets en tete, comme sortir sa propre BD, et se lancer dans l’animation 2D, apprendre la 3D, les graffitis… En tout cas, elle n’arretera jamais de partager sa passion : le dessin.