Grève de l’intersyndicale de la Jirama à partir de ce lundi

Les employés de la Jirama prévoient d’observer une grève à partir de ce lundi 3 août. Ces membres de la société nationale d’eau et d’électricité condamnent la mise en concession de la centrale thermique de Mandroseza,  laquelle a fait l’objet d’une signature de protocole d’accord entre l’Etat malgache et la société américaine Symbion Power il y a plus de deux semaines. L’intersyndicale de la Jirama prévoit par conséquent un mouvement de protestation, afin de revendiquer une annulation dudit protocole d’accord.

Toutefois, plus d’un craignent une répercussion de cette grève sur les services de la Jirama aux consommateurs. Sans parler du retour en force du délestage, suivant la prévision faite par les techniciens et les dirigeants de la Jirama, notamment pour ce mois d’août. A cause de la saison sèche et faute de moyens financiers pour assurer l’approvisionnement en carburant, la Jirama prévoit de ce fait une aggravation du phénomène de délestage sur tout le territoire national.

Signes d’instabilité ?

Entre cette grève de la Jirama, celle du syndicat des enseignants chercheurs et celle des employés du service des Domaines entre autres, la quête de stabilité politique et dans la même foulée socio-économique semble de plus en plus difficile pour les responsables étatiques. Sans oublier des éventuels risques liés aux contestations des futurs résultats des élections communales du 31 juillet. La capacité et les compétences de l’Exécutif à trouver des solutions idoines et pérennes à ces différentes grèves seront de nouveau mises à rude épreuve dans les prochains jours afin de mettre un cran d’arrêt à ces signes d’instabilité.