Hausse de l’action Madagascar Oil à Londres

Londres-tech-city

Stagnant aux alentours de 1,5 p (pence) par action à la mi-janvier, le cours de l’action Madagascar Oil sur la place de Londres a connu une hausse surprise à 6.1p le 02 février dernier. Sa valeur a ainsi gagné d’un coup 300% depuis la chute des cours mondiaux du pétrole et des matières premières. L’action a clôturé la séance à 3.88p la semaine dernière.

Des pourparlers avec des investisseurs sont en cours, mais aucune proposition concrète n’a encore été reçue par Madagascar Oil pour refinancer son projet à Tsimiroro. Ce site présentant un potentiel de 1,7 milliard de barils peine en effet à rentrer dans la phase de production régulière.

Madagascar Oil a affirmé dans un communiqué avant la clôture du mardi 02 février à l’endroit des investisseurs que ses recherches de partenariat en cours n’ont pas encore abouti à des propositions concrètes.

La société s’est activée depuis juillet 2015 pour trouver un partenaire financier pour le développement du site de Tsimiroro. Elle a été assistée depuis par la banque d’investissement américaine Jefferies.

« Il y a un certain nombre de discussions en cours, mais il faudra du temps pour confirmer si l’une de ces discussions peut se transformer en un accord concret et il n’y a aucune garantie que l’une d’elles aboutira au cours du premier trimestre 2016 comme annoncé précédemment », a déclaré la direction de Madagascar Oil dans ce communiqué..

Tsimiroro est un grand projet à long terme et par conséquent lourd à financer. Les opérations de production ont été réduites en septembre 2015 en raison de la baisse mondiale du prix du pétrole.

Un nouvel accord de partenariat financier est pourtant attendu à la fin du premier trimestre 2016, ce qui pourrait expliquer la hausse brusque du cours boursier de la société.

Madagascar Oil a également révélé dans cette déclaration être en pourparlers avec ses créanciers, qui sont essentiellement des entités liées aux principaux actionnaires de la société, sur la libération éventuelle de fonds sur une condition préalablement établie. Madagascar Oli veut trouver une deuxième tranche de financement de 8 millions de dollar sans avoir aucune certitude quant à l’issue des discussions.

La société a déclaré qu’elle avait publié cette déclaration en réponse à la récente hausse de ses actions et d’indiquer une pure spéculation sur les places financières sur Internet