Hery Rafalimanana, le candidat faussement indépendant

hery_rafalimanana

« Non, Hery Rafalimanana n’est pas le candidat du seul Hvm, il s’est présenté sous les couleurs de l’association Iarivo Mitambatra qui, comme son nom l’indique, regroupe plus d’une vingtaine de partis politiques et d’associations ». C’est la réponse énergique du directeur de campagne de l’ancien Président de la Délégation Spéciale (Pds) de la capitale, comme s’il voulait à tout prix préserver « l’indépendance » annoncée de son candidat par rapport à certaines rumeurs selon lesquelles ce dernier compte gagner la course avec le seul soutien du parti de Rivo Rakotovao.

Petite ouverture

D’après Jaona Ralison, l’ancien membre du Conseil Supérieur de la Transition qui s’est donc fait directeur de campagne de Hery Rafalimanana, il serait faux de croire qu’il n’y a que le Hvm qui est derrière leur candidat. Il explique qu’il s’agit de toute une plateforme de partis politiques et d’associations, entre autres, le parti Leader Fanilo de Jean Max Rakotomamonjy, l’Avi de Norbert Lala Ratsirahonana, l’Akfm-Fanavaozana d’Eric Rakotomanga, le Mts de Roland Ratsiraka, le Mfm de Manandafy Rakotonirina, le Gffm du Pasteur Mailhol, le Patram et enfin le nouveau parti de Lanto Rakotomavo, le Movma.

Rien que le Hvm en fin de compte

Pour ce qui est des membres des partis Tim et Mapar qui auraient rallié l’association, il ne s’agit que des membres dissidents. Pour les soi-disant membres Tim, à l’instar de Jaona Ralison lui-même, ce sont donc ceux qui ont décidé de tourner le dos à Marc Ravalomanana contre des fauteuils de ministre ou de parlementaire au temps de la transition, donc l’équipe à Raharinaivo Randrianatoandro et à Yves Aimé Rakotoarisoa. A ce que l’on sait, il n’y a aucun Tim officiel qui soit avec Hery Rafalimanana. Il en est de même pour le Mapar : ce sont les dissidents, faisant partie de l’aile Jean de Dieu Maharante et Joanita Ndahimanajara, qui appuient en partie cette candidature de Hery Rafalimanana.

Ce qui pousse à conclure qu’au fond, il n’y a que le parti Hvm qui soit réellement le parti de poids qui soutien la candidature de Hery Rafalimanana. En citant tous ces partis, Leader Fanilo, Avi, Mfm, Akfm, et on ne sait quel autre groupuscule, mais surtout en citant le Tim et le Mapar, le « Iarivo Mitambatra » cherche surtout un effet d’annonce. Il sait très bien que le jour « J » venu, Hery Rafalimanana ne pourra pas compter sur les voix des sympathisants du Tim ou du Mapar car ces derniers voteront pour Lalao Ravalomanana, pour les premiers, et pour Lalatiana Rakotondrazafy, pour les seconds.