Le raphia porté par la collection ALIZAY

alizay_shooting_juillet_003

La collection ALIZAY 2016  sera lancée ce 27 novembre 2015, au Pavillon de l’Emyrne, Isoraka, à partir de 17h. La jeune créatrice Manuela Rakotomanga revisite la tradition familiale à l’aune de la modernité et imprime ses marques  au travail du raphia. A travers noeuds papillon et sacs bourses, sa fulgurance créatrice transmue les fibres d’un modeste végétal en matériau noble pour le dernier chic des accessoires vestimentaires, entièrement faits main.

Le travail du raphia s’inscrit dans le savoir-faire artisanal malgache depuis le 16ème siècle, et fait partie des activités génératrices de revenus, en particulier sur les Hautes-Terres où convergent  les produits de collecte du  végétal et se concentrent les ateliers de sa transformation. De plus, Madagascar jouit quasiment d’un monopole. Le raphia est une plante endémique à la Grande île.

Aujourd’hui, ALIZAY, qui se veut être une Maison de créatrices, souhaite  relever la réputation des fibres du raphia. La collection 2016 introduit ce modeste végétal malagasy par excellence, dans l’univers du luxe moderne.

De nombreux  artisans contribuent à  la réalisation de ces noeuds papillons, de l’effilochage du raphia, à son tressage, en passant par la teinture. Par la particularité de la texture des fibres, les meilleurs résultats ne peuvent s’obtenir que  manuellement et à Madagascar.