Loi de finances : Deux milliards par député selon la loi Jao Jean

Le Daily - Assemblée Nationale

Scénario catastrophe à l’assemblée nationale. Jao Jean, député élu à Antsohihy, confirme sa réputation d’être grande gueule et champion des frasques à l’Assemblée nationale. Si sa proposition de vendredi avait été validée par Tsimbazaza, chaque député bénéficiera d’un budget de 2 milliards dont il n’a aucun compte à rendre. Et ce sera légal, car Jao Jean demande son inscription dans la loi de finances. Heureusement, que ses pairs se sont contentés d’en rire, sauf le sujet a fait l’objet de chauds débats. Autrement dit, l’idée de Jao Jean a bénéficié d’oreilles attentives.

Lors d’un conseil de ministres exceptionnel, le projet de loi de finances rectificative (LFR) 2015, et le projet de loi de finances initiale 2016 ont été jugés bon pour l’adoption, samedi dernier. Mais, des « grosses têtes » de la Chambre Basse ont déjà annoncé un préalable à l’r examen. Pour eux, il faudrait des aménagements budgétaires leur permettant d’intervenir pour certains travaux dans leur circonscription. D’où l’idée Jao Jean et consorts. Sous couvert de « décentralisation budgétaire », ils réclament 2 milliards d’Ariary par district. 2 milliards sur l’emploi desquels ni les maires ni les chefs de district ni préfets ni autres n’auront droit de regard. Ils seront gérés par le seul député.  C’est pour réaliser leurs promesses de campagne assurent Jao Jean et consorts.

Le pire sera que la chose n’est pas nouvelle. Il y a eu des précédents. Chaque député empoche près de 300 millions annuels sous Albert Zafy. Les 4X4 datent de l’époque, avec le Premier ministre Francisque Ravony. Didier Ratsiraka a augmenté la mise autour de 400 millions. Ravalomanana a fait un trait sur le pactole.  Jao Jean et consorts n’ont donc voulu que renouer avec l’histoire.

  • http://irzhy.me Irzhy Ranaivoarivony

    mais ils se prennent pour qui???
    2 milliards sans justification? d’autant plus que les besoins de chaque localité ne sont pas forcement les mêmes :-
    et comment ça promesse de campagne? le parlement n’est pas charger d’executer des plans de developpement mais d’assurer leur suivi, s’assurer que la legislation en vigueur va dans ce sens