Sénateur, c’est nature

RAJAONARIMAMPIANINA Ivato Bruxelles © Andry Ranoarivony-4 copie

Après des sénatoriales fortement controversées, la nomination des 21 sénateurs du quota présidentiel n’a pas traînée.

Première conséquence, un changement, ou un remaniement du gouvernement. Mais comme la démission du premier ministre, le général Ravelonarivo Jean tarde, il aurait apparemment raté le « train sénatorial ». Ce qui nous pousse à croire que sa relation avec le président de la république se serait fortement dégradée dans le cas ou il quitterait le palais de Mahazoarivo. Par contre si son maintient à la tête de la primature se confirmait, on assisterait à un pied de nez de la présidence adressé aux détracteurs du régime, et aux rouspéteurs de la communauté internationale. Cela risque inévitablement un nouveau serrage au quart de tour du robinet des bailleurs de fonds, et un branle bas de combat général de la part de ses adversaires politiques.

Quelques noms circulent cependant dans le microcosme, tous des noms qui arrangeraient les affaires de la communauté internationale, pour remplacer le premier ministre de cette nouvelle république plus éphémère que l’on ne le croyait. Car on s’attend sérieusement à un toilettage de la constitution qui demeure un gros souci d’Honoré Rakotomanana. Il prônerait plutôt le changement. Sinon, qui la défendrait à contre courant ?

Autres remarques, le président Rajaonarimampianina confirme le clash définitif entre lui et Andry Rajoelina, le pousse à se parer de son costume d’opposant et relève ainsi le défi de résister à ses attaques. Mais est-ce suffisant pour arrêter l’ancien président de la transition dans son excès d’ego ? En tout cas, Rajaonarimampianiona ne sortirait pas indemne de ce combat. Trop de questions sont posées à eux deux au sujet de la gestion de la transition, mais qui ne trouvent aucune réponse !

Un semblant de rapprochement avec Didier Ratsiraka se dessine à travers la nomination de personnalités appartenant à son cercle de fidèles compagnons. Connaissant l’amiral, d’autres revenants se retrouveraient dans le prochain gouvernement et pourrait changer beaucoup de choses. Reste à savoir si cela serait souhaitable.

Quant à Marc Ravalomanana, il ne cesse de provoquer une allergie chronique au régime en place, comme à tous ceux défunts. A croire que les prochaines élections présidentielles le mettraient seul, face à face au reste du monde ! Même Olivier Rakotovazaha secrétaire général du MFM, parti pro-Ravalomanana en son temps a rejoint le camp Rajaonarimampianina. Mais le fondateur de l’empire Tiko en a vu d’autre et s’en accommoderait.

Les deux prochaines années s’annoncent donc chaud, très chaud.

Voici pour mémoire la liste des sénateurs nommés par le Président :

-Madame Razafitombo Alibena Elisa,

-Madame Rasamoelina Brigitte

-Madame Rasoanaivo Angeline

-Madame Razafimahaleo Lantosoa Julia

-Madame Ravoninahitriniarivo  Mbade Jeanine Gabriel

-Madame Via Céline Marie Yolande

-Général Rehosevo

-Monsieur Ratalata Georges

-Monsieur Rakotovazaha Olivier

-Colonel Botomanovatsara

-Monsieur Rajobson Hoela Johary

-Monsieur Rakotozafy Jean Martin

-Monsieur Ramparison Luc

-Monsieur Randriamalalarison François Xavier

-Monsieur Rakotoseheno Zo Andriambola

-Monsieur Rakotomanana Honoré

-Monsieur Abdirassoul Mohamed Mourad

-Docteur Rakotojoelimaria Joseph

-Monsieur Rajaonarivelo Pierrot

-Monsieur Ahmad

-Monsieur Betiana Bruno