Transfert de données: L’homme est la prochaine clé USB

Le transfert de données via le corps est devenu possible. Le résultat d’une expérience réalisée par deux étudiants en stage à Intel.  Ce qui ouvre un vaste champ de possibilités.

La communication homme/machine vient de connaître une révolution. Patrick Buah Jr. et Arsen Zoksimovski, deux stagiaires à Intel Collaborators, ont réalisé une expérience. Transférer des données d’un ordinateur à un autre en utilisant le corps humain. Attention, il ne s’agit pas de taper des touches sur le clavier, ni de se coller des électrodes sur le crâne pour jouer les télépathes. A l’aide d’un dispositif qu’ils ont eux-mêmes développé, l’expérience a été un succès. Un fichier de quelques octets a pu être transféré. Explication de cette innovation.

Le corps humain contient de l’énergie. C’est cette énergie qui a été exploité. Un dispositif de stockage miniature a été conçu sous la forme d’un anneau. Ce dernier est capable de conserver le signal électrique qu’il reçoit venant d’une autre machine. Par contre, cet anneau ne possède pas sa propre source d’énergie. Il ne fonctionne donc que par l’énergie électromagnétique émise par celui qui le porte. D’après Arsen, « ce qui a été le plus difficile a été de faire que le système fonctionne malgré la perte de puissance due au passage des informations dans le corps humain ». Par la suite, deux ordinateurs ont été équipés de capteur pouvant récupérer le signal électrique à l’intérieur de l’anneau. L’anneau est déposé sur le capteur du premier ordinateur pour récupérer le signal électrique. Ce signal est ensuite retranscrit par le capteur du deuxième ordinateur. On retrouve alors le fichier que l’on voulait transmettre. Dans le cas de l’expérience montrée, un smiley.

De l’USB à la batterie

Théorie, théorie… Mais pas dénuée de sens. Le résultat de leur expérience est une ouverture sur un large éventail de possibilités. Derrière le transfert de fichiers, la véritable révolution est l’utilisation de l’énergie du corps humain. La démonstration des deux étudiants n’est qu’une application possible de leur découverte. Bien entendu, à terme, il est possible de copier des fichiers plus volumineux. Mais cela passe par une maîtrise de l’énergie interne de l’homme. Et c’est son exploitation qui peut permettre de révolutionner le secteur de l’énergie. L’expérience a prouvé que l’homme est chargé en électricité, et que cette charge est exploitable. Suivant ce postulat, il serait possible de l’utiliser comme source d’énergie pour alimenter des appareils électrique. Télévision, réfrigérateur, ordinateur,… les possibilités semblent illimitées. On se souvient de Matrix, où les machines cultivaient les hommes pour s’alimenter. A bon entendeur.